Conseils pendant le voyage

Respect de la nature qui vous entoure :

  Ramassez vos détritus et ramenez vos déchets non biodégradables et polluants afin de ne laisser que l'empreinte de vos pas et l'herbe couchée. (dans les pays traversés, les déchets sont pour la grande majorité incinérés). Que vous fassiez du camping sauvage ou des bivouacs, respectez toujours le lieu dans lequel vous vous trouvez et laissez-le comme vous l’avez trouvé voire plus propre.

Enfin, préservez ce que vous êtes venu découvrir et profitez pleinement de votre découverte !

Sur la route pour votre sécurité : Partagez la route (Être vu)

Empruntez les pistes cyclables et en l’absence de pistes, roulez à droite et maintenez un espace d’au moins un mètre entre le vélo et les autres véhicules ou le trottoir, pour éviter les obstacles potentiels.

  •   Pour la circulation de nuit ou par visibilité insuffisante, équipez le vélo de lumière. Dans toutes les circonstances équipez le vélo de catadioptre (dispositifs réfléchissants) mais aussi « écarteur de danger ou drapeaux». Le port du casque n’est pas obligatoire, mais il est fortement conseillé. Ne pas rester en dehors du champ de vision des conducteurs, assurez-vous que les conducteurs ont bien vu le vélo dans le rétroviseur avant toute manœuvre.
  •   Être prudent en cas d’intempéries : Augmentez les distances de sécurité : le vent peut entraîner des difficultés de contrôle. soyez plus vigilant quand un véhicule double. Evitez les flaques d’eau qui peuvent cacher un trou et déséquilibrer le vélo. Surveillez les mouvements des autres usagers de la route, pour ne pas vous laissez surprendre.

Ne pas réagir de façon  agressive lorsque les autres usagers utilisent  l’avertisseur sonore. Le plus souvent ils l'utilisent pour signaler leur présence ou pour vous saluer.

En Bivouac ou camping sauvage :

  •    Il n'y a pas de règle qui pourrait correspondre à une façon de bivouaquer ou une autre. Je peux juste partager mon expérience en fonction de mes aventures. Peut être quelques idées qui pourront servir à d'autres. Car nous réagissons tous différemment face à l’imprévu et l’imprévu n’est pas forcément négatif. L’imprévu c’est juste différent. Parfois il faut revoir ses plans à la dernière minute. Alors que... le bivouac est déjà installé. 
  •   Le bivouac : c'est un campement temporaire, dans un endroit généralement sauvage et isolé.
  •   La discrétion évite bien des problèmes : Il faut s'assurer que le campement n'est pas visible d'une route ou d'une habitation... Faites le moins de bruit possible et faites-vous voir le moins possible, évitez de jouer de la lampe torche en regardant les étoiles. Que du bon sens.
  •   Il est important de bien choisir son lieu de bivouac et les risques diffèrent selon les destinations. Il ne faut  jamais négliger certains points importants comme les chutes d’arbres dans une forêt, (le vent peut très bien se lever pendant la nuit) ou les zones inondables, bord de rivière, bord de ruisseaux et parfois en contre-bas d'une route. Pour le confort,  il faut trouver la surface la plus plane possible, ou avec très peu de pente et se mettre le plus possible à l'abri du vent.
  •   Il est toujours intéressant de s'écarter du champ de vision d'un sentier très fréquenté par exemple: Une fois l'endroit repéré, surtout ne vous y installez pas mais restez à quelques mètres de distance, reposez-vous ou préparez à manger et une fois la nuit tombée... Il est temps de monter la tente...  (lire la suite)

Ravitaillement : garder toujours un oeil sur le vélo

 Ce n'est pas toujours facile de pouvoir faire quelques provisions dans les magasins, sans quitter le vélo des yeux. Attaché? pas attaché ?...La plus part du temps je m'arrange pour que le vélo soit visible de l'intérieur du magasin, même attaché. Juger l'ambiance de la ville, le cadre et les quelques allées et venues. Privilégiez les petites commerces plutôt que les grandes surfaces. Faîtes surveiller le vélo par un habitant, dans les maisons aux alentours.   

Ravitaillement : garder toujours une portion d'avance

 Une portion de riz, Une poignée de pates, un morceau de pain, une soupe en sachet. Pensez toujours à garder une petite quantité d'urgence. Bien à l'abri dans une boite au fond des sacoches. Il est important de faire attention aux jours fériés ou autres fêtes nationales dans les pays traversés, car se retrouver au fin fond d'une campagne, sans magasin et la petite épicerie du village qui est fermée le dimanche.()

Gérer la solitude :

Ne pas considérer la solitude comme un ennemi à combattre ou à combler coûte que coûte. Il faut savoir apprécier les instants de solitude, il y a beaucoup de bons côtés à se retrouver seul. Cela permet de faire le vide dans sa tête, de remettre enfin les pieds sur terre () Les moments où on peut se retrouver seul avec soi-même sont tellement rares. Les premières semaines, la sensation de vide est normale, car loin de tout et de tous ont a besoin de s'habituer à cette nouvelle situation.

Gérer le physique mais aussi le mental :

 Le corps s’habitue à l’effort, la tête aussi. Tout est question d'adaptation et d'une bonne connaissance de ses limites. Si vous poussez votre physique à l'extrème votre corps ne manquera pas de vous rappeler à l'ordre (par tous les moyens de communication dont il dispose). Il faut savoir que ce n'est pas un exercice de quelques minutes par jour ni une compétition. Il s'agit de passer plusieurs heures sur le vélo (4 à 6 heures par jour). Parfois le niveau de fatigue est tel que le corps lâche. Alors qu'il reste encore  la tente à monter, le repas à préparer et croyez-moi lorsque vous êtes seul dans la nature, blessé au point de plus pouvoir vous occuper du campement et surtout ne plus pouvoir gérer les éléments extérieurs qui se déchainent lors d'un orage. Le rêve de voyage peut vite se transformer en cauchemar. D'où l'importance d'être à l'écoute de son corps et de prendre des pauses régulières même en l'absence de fatigue, diminuer les efforts toute la journée et évitez de faire la course avec les papillons c'est de la fatigue pour pas grand-chose !  Après chacun pédale à son rythme selon ses aptitudes physiques et à sa motivation.

Dans les villes et villages :

Optez pour une tenue vestimentaire décente (épaules couvertes, évitez les décolletés et les shorts courts ou pourquoi pas un short transformable en pantalon. Certaine couleur sont à éviter : Les couleurs militaire kaki, bleu marine, ou les couleurs trop flachi (sauf sur le vélo pour la sécurité).

Parmi les habitants :

Lorsque vous prenez une photo, respectez les habitants et leur intimité. Soyez discrets, faites des plans larges dans la foule ou demandez simplement la permission avec le sourire, c'est encore le meilleur moyen de nouer contact. Si vous avez pris des photos dans une famille, n'oubliez pas de leur envoyer les clichés, surtout si vous leur avez promis !

Respect des traditions locales:

Pendant votre voyage, vous serez en contact avec une population amicale. Dans tous les pays il est important de respecter les coutumes, pudeur et religion obligent. En Asie par exemple et dans bien d'autres pays, veillez à ne pas faire trop de manifestations d'affection, comme vous tenir par la main ou vous embrasser. Ces choses là ne se font pas en public.


Conseils aux voyageurs cyclo

  • Connaitre son matériel
  • Le chargement
  • Le physique
  • L'orientation

Préparer un itinéraire cyclocamping

  • Préparer votre itinéraire
  • Guide de voyage à vélo
  • Interface cartographique
  • Viamichelin version cycliste

Matériel pour le voyage à vélo

  • Camping
  • Vêtements
  • Outils et pièces de rechange
  • Documents
  • Pharmacie

L'organisation d'un voyage

  • Vélo de voyage
  • Matériel voyage à vélo
  • Le budget en cyclotourisme

Annuaire des liens utiles

  • Les boutiques en lignes
  • Les forums sur le sujet
  • Les cyclo voyageurs
  • Preparer, organiser

Mes voyages autour du monde

  • Tour d'Europe à vélo
  • Tour de France à vélo
  • Voyage en Asie

Qui? Pourquoi? Comment?

  • Portrait d'un Voyageur à vélo
  • Pourquoi voyager à vélo
  • Le quotidien d'un voyage à vélo.
  • Le projet Vél' eau

Participer, devenez acteur du périple

Me soutenir

Me contacter

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site